Le Dollar Spot

Le Dollar Spot est une maladie cryptogamique du gazon qui peut attaquer nos greens, départs et fairways en période estivale (de juin à septembre).

C’est une des maladies les plus courantes sur nos gazons sportifs, mais aussi une des plus dévastatrice, car elle a une capacité de développement très rapide (surtout suite à la tonte et au piétinement) et est extrêmement destructrice du fait qu’elle ne permet aucun renouvellement du système racinaire (ce qui occasionne l’effet de tâches creuses). Elle se caractérise par des tâches sur les feuilles en forme de brûlures de cigarette et se développe par des températures diurnes supérieur à 20°c, des nuits fraîches et une humidité au sol importante.

Dès lors, les températures diurnes élevées, les nuits fraîches et l’arrosage nocturne rendu obligatoire suite à la sécheresse deviennent des conditions favorables au développement du Dollar Spot.

Au-delà de son aspect très peu esthétique, le phénomène de creusement qu’elle génère est probablement la plus grande gêne occasionnée au niveau du jeu. Plus la maladie se répand, plus la balle répondit jusqu’à rendre impraticable les surfaces totalement dépourvues de gazons. Nous devons vous rappeler que les moyens de lutte contre cette maladie sont culturaux et bien que parfois nécessaire en dernier recourt (comme dans tous les pays Européens), toute lutte chimique dans notre région est interdite !

Ce qui engendre parfois des seuils de tolérance de la dégradation du tapis végétal dépassés et une pratique de notre sport très difficile.

Tous nos Greenkeepers mettent en place des mesures dites IPM (Integred Pest Managment) qui consistent en :

  • Contrôle de l’humidité au sol (en éliminant la rosée au sol).
  • Gestion très stricte de l’arrosage (via un contrôle de l’humidité avec des sondes hygrométriques).
  • Un bon équilibre de la fertilisation avant l’entrée en saison chaude.
  • Une bonne aération du sol.
  • Des sablages fréquents.
  • Une bonne gestion du niveau du feutre (matière organique en surface).
  • Des sursemis très réguliers (afin de recoloniser les zones dégradées par la maladie).

Toutefois malgré toutes ces mesures, actuellement aucun résultat d’éradication total n’existe. On peut juste parler de contrôle de vitesse de dégradation du tapis végétal en attendant la saison plus froide.

Surtout, n’hésitez pas de parler de cette maladie cryptogamique avec le Greenkeeper de votre golf, vous pouvez être certain qu’il tentera d’augmenter l’efficacité de l’IPM avec une pratique novatrice qui lui permet de renforcer l’efficacité des mesures mises en place.

Created with Sketch.